Le Troisième Testament

Enseignements, révélations et prophéties



L'Eternel Féminin de Dieu


· Marie, l'incarnation de la tendresse maternelle divine

Celle qu'on appelle la Vierge Marie n'est pas seulement la femme qui, il y a quelque deux mille ans, conçut de façon mystérieuse un être extraordinaire qui devait par la suite bouleverser la face du monde.

Marie fut l'incarnation vivante de l'essence féminine et maternelle qui a toujours existé dans l'Esprit du Créateur universel. Cette essence est palpable depuis toujours et vous pouvez la découvrir et la contempler dans toutes les œuvres féminines de la Création.

L'existence spirituelle de Marie fut révélée dès les temps bibliques et son incarnation matérielle annoncée par le prophète israélite Isaïe. Son amour et sa tendresse ont toujours été en Dieu comme une facette de sa pluralité. Et en Marie s'est reflétée la tendresse maternelle et la pureté virginale divines. De même qu'en Jésus s'est incarné l'essence du Fils parfait et de la progéniture idéale que nous devrions tous être.

Pourquoi s'étonner alors que Jésus se soit appelé Fils de Dieu, si nous sommes tous les fils d'un même Créateur ? Et pourquoi Dieu ne pourrait-il être Mère ? S'il n'y a qu'un seul et même Créateur, Il n'a pas de sexe, mais possède les attributs des deux sexes puisqu'Il a pu créer des êtres masculins et féminins.

La femme avec toutes ses caractéristiques provient de Dieu et il existe donc en Dieu une partie profondément féminine. Cette image de la féminité divine est représentée dans l'histoire du Christianisme par Marie, la fleur de pureté et de tendresse qui vécut à Nazareth, en Galilée.

Cette essence féminine a continué d'exercer, après le passage de Marie sur Terre, son influence spirituelle dans ce monde, et dans d'autres, car elle est immuable et infinie comme Dieu lui-même avec lequel elle ne fait qu'un.

Comme une mère qui aime ses enfants, cette influence spirituelle protège tous les êtres de la Création, et veille sur eux. Si ce n'était pour sa compassion maternelle, les créatures égarés ou souffrantes ne pourraient supporter leurs croix. Mais elle fait sentir à tous ceux qui l'implorent la douceur infinie de sa caresse. Elle est notre réconfort et celle qui défend notre cause sur le chemin du Ciel. Ne cherchons pas Dieu seulement comme un Père. Il est aussi notre Mère. Sachons l'invoquer comme telle. Adressons-nous à Elle comme lorsque nous cherchons la compréhension, le refuge ou la consolation dans le sein chaleureux de notre mère humaine.

précédentsuivant