Le Troisième Testament

Enseignements, révélations et prophéties



L'esprit, œuvre parfaite du Créateur


Chaque esprit jaillit d'une pensée pure du Créateur, et c'est la raison pour laquelle les esprits sont l'œuvre parfaite de la création.

Dans chaque esprit existe le germe divin, et ainsi comme vos enfants héritent des traits ou du caractère de leurs parents, les esprits aussi finiront par révéler ce qu'ils ont hérité de leur Père Céleste : l'amour.

L'Esprit est la partie de votre être dont la vie n'a pas de terme. Il existait déjà avant votre matière. Car il y eut d'abord la vie spirituelle, d'abord les esprits, et ensuite la nature matérielle ou physique.

Je vous ai dit que cette terre n'est pas votre véritable patrie, parce qu'en vérité, lorsque vous n'étiez pas encore venu en ce monde, vous vous trouviez dans la demeure spirituelle où tout est lumière et vérité. Mais vous n'avez pas gravé cette impression dans votre mémoire, et vous ne vous souvenez plus de cette vie, de votre séjour dans ce que vous appelez le Ciel, qui n'est d'ailleurs pas tel que vous l'imaginez…

Avant votre création, vous étiez donc déjà en Moi. Ensuite, comme créature spirituelle, vous connûtes un endroit où tout vibre en parfaite harmonie, où se trouve l'essence même de la vie et la source de la véritable lumière, de la véritable connaissance, de laquelle Je viens aujourd'hui alimenter votre esprit.

C'est que l'esprit ne naît pas en même temps que l'enveloppe physique. De même que le début de l'humanité ne coïncide pas avec celui de l'esprit. Et il n'est pas un seul esprit venu au monde qui n'ait existé avant dans l'au-delà.

Dans cet au-delà, vous n'aviez ni à gémir ni à vous lamenter. Car la douleur ne vient pas du Père et elle ne se fait pas sentir en Lui et en ceux qui vivent en Lui.

Mais quand Je donnai à l'esprit un "vêtement" humain, vous vous êtes éloigné et vous vous êtes matérialisé de plus en plus, ce qui toutefois n'empêcha pas votre esprit d'évoluer jusqu'à parvenir à cette étape présente, où vous pouvez enfin commencer à comprendre mes leçons les plus profondes.

L'Homme, comme créature de Dieu, est frère de toutes les créatures, de ce monde et de tous les autres, parce que chaque être, chaque créature est une pensée de Dieu.

Et vous, qui êtes-vous au milieu de la Création ? Vous êtes également des créatures qui viennent accomplir une mission ; mais en plus d'appartenir à la nature matérielle, vous êtes doté d'un esprit, lequel possède la conscience, l'intelligence, la volonté, la liberté et les sentiments.

C'est pour cette raison qu'entre toutes les créatures de cette planète, vous êtes des êtres supérieurs qui avez tout à votre portée comme instruments, comme soutiens, pour vos besoins, vos plaisirs et surtout pour votre progrès spirituel et matériel.

Si votre esprit grâce à son évolution vous rend supérieur, pensez que votre culte doit également être supérieur. Et ce culte qui est de l'esprit, Je suis venu vous le révéler dans tous les temps.

L'esprit est une étincelle jaillie de l'esprit divin et mise à l'épreuve à travers différentes matières. Grâce à cette évolution que vous avez atteint, il est possible qu'en ce temps présent, mon message spirituel parvienne directement à votre esprit et soit compris.

Si l'homme n'avait pas d'esprit, et qu'il fût seulement un être matériel, sa mission et son destin finiraient avec son dernier souffle de vie. Mais il existe en lui quelque chose d'impérissable pour lequel il luttera, veillera et élèvera son regard vers l'éternel.

C'est cet esprit que Je viens préparer pour qu'il m'obéisse et sache communiquer avec Moi d'esprit à Esprit.

Vous devez comprendre que pour être dotés d'esprit, vous signifiez dans la Création l'œuvre la plus aimée du Père, parce qu'en vous J'ai déposé mon essence, mes attributs et l'immortalité.

Voyez comme en ce monde toutes les merveilles sont appelées à disparaître, pour qu'en leur temps en viennent d'autres. Cependant votre esprit continuera de vivre éternellement et contemplera le Père Créateur dans toute sa splendeur, ce Père dont vous venez tous. Car tout le créé doit retourner à sa source.

Les hommes dans leurs sciences, dans leur doctrine et selon leur propre volonté, ont préparé de multiples chemins pour conduire leur esprit jusqu'à Moi. Et si J'ai permis tout cela à l'humanité, c'est parce qu'après m'avoir cherché dans son matérialisme, elle finira par méditer sur le spirituel, car elle a oublié qu'elle porte un esprit qui fait partie de mon Esprit.

Quand l'Homme sera descendu au fond de l'abîme et que fatigué de lutter et de souffrir, il n'aura même plus la force de se sauver lui-même, il verra émerveillé comment surgit du fond de sa détresse une force inconnue qui émanera de l'esprit. Celui-ci, se rendant compte que l'heure de sa libération est arrivée, se lèvera battant des ailes sur les ruines d'un monde de vanités, d'égoïsmes et de mensonges.

Sachez qu'en tout être humain il y a une place qui m'est destinée mais vous l'avez envahie, la remplissant d'impuretés, d'imperfections et de profanations. Voilà la vérité, l'homme a profané en lui-même le plus sacré de ce que Je lui ai concédé : l'esprit.

Tout esprit a une grande dette envers son Père. Mon amour pour vous et ma justice vous ont offert sur Terre cette nouvelle opportunité de vous justifier, de vous réhabiliter spirituellement et de vous purifier pour pouvoir passer à la "demeure" suivante.

C'est votre esprit que Je viens chercher, parce qu'il fait partie du mien et qu'à Moi il doit retourner. Pour le sauver, J'ai dû descendre jusqu'à lui. Mais maintenant, ce sera à votre esprit de s'élever par la vertu jusqu'à parvenir en mon sein.

En vérité Je vous dis que depuis les premiers temps de l'humanité, l'homme eut l'intuition de porter en soi un être spirituel, un être qui, bien qu'invisible, se manifestait dans différentes œuvres de la vie.

Votre Seigneur vous a révélé à travers les temps l'existence de l'esprit, son essence et son mystère, parce que le voile qui enveloppe la matière est si dense que vous ne parvenez pas à contempler ce qu'il y a de plus noble et de plus pur en votre être.

Nombreuses sont les hérédités que l'homme a osées nier ; cependant, la croyance en l'existence de l'esprit n'est pas de celle qu'il ait le plus combattue. Car il a toujours plus ou moins pressenti et compris que nier son esprit serait un peu comme se nier lui-même.

L'amour et la vérité correspondent à l'esprit. De lui est la sagesse, car il fut créé pour aimer et connaître son Père.

Humanité, si ce n'était que l'instinct qui guidait tous les actes de votre vie, votre Créateur n'aurait pas eu à vous révéler sa Loi ni à venir pour vous sauver. Mais vous ne dépendez pas de votre instinct, des forces supérieures gouvernent vos actes, et ces forces résident dans votre esprit.

Je veux que dans votre esprit, il y ait toujours lumière, inspiration et amour. Que le cerveau et le cœur soient le miroir de l'esprit et qu'en ce miroir se reflètent ses vertus, se traduisent en idées brillantes et en nobles pensées.

Vous vous rendrez compte alors de la parfaite harmonie qui existe entre l'esprit et le corps, entre le spirituel et l'humain, entre les lois et devoirs de l'esprit et ceux de ce monde. A la fin, vous pourrez comprendre que toute la vie, avec ses épreuves et ses leçons, n'a qu'un seul but : le perfectionnement de l'esprit.

Et c'est ce perfectionnement qui permettra à l'esprit d'atteindre la connaissance, le repos et le bonheur véritable dans le Royaume du Seigneur.

L'esprit a des sens supérieurs à travers lesquels vous pouvez sentir, voir et comprendre le spirituel. C'est précisément à travers cette sensibilité que Je veux que vous perceviez ma présence.

L'esprit jouit du don du libre-arbitre, à travers duquel il doit faire des mérites pour ne pas s'égarer.

Qui guide, oriente ou conseille l'esprit durant son libre-arbitre pour distinguer ce qui est licite de ce qui ne l'est pas et pour ne pas se perdre ? La conscience.

L'homme est un reflet du Créateur, une image de Dieu, et les enfants devront donc ressembler au Père dont ils viennent. Cette ressemblance est dans l'esprit pour être doté des attributs de Dieu et avoir en plus une vie éternelle. La matière ou corps humain n'est pour autant qu'un éphémère vêtement de l'esprit.

Comme il était prévu que beaucoup de créatures spirituelles devraient prendre une forme corporelle pour habiter des mondes matériels, tout fut donc préparé pour que les enfants du Seigneur trouvent tout à leur intention.

A l'origine, l'esprit est pur, et s'il s'est contaminé d'impuretés dans le monde, il devra se purifier lui-même pour atteindre le triomphe dans cette cause qui a été désignée.

Vous êtes encore des esprits à qui il manque la lumière de la connaissance, mais Je ferai jaillir de vous des étincelles en forme d'inspirations, d'idées élevées, de sentiments nobles et de bonnes œuvres.

Vous êtes comme Lazare dans le tombeau, morts à la vie spirituelle, mais ma voix vous sortira de là et vous me suivrez pour rendre témoignage de ma vérité.

Cette lumière qu'il y a en vous provient de mon Esprit et la possède tout être humain sans comprendre ce qu'elle vaut. Bien que doté de grandes facultés, l'Homme néglige son esprit, se sacrifie volontairement et perd sa principale force.

Je le laisse faire pour qu'il apprenne les conséquences de son erreur, et qu'ensuite, par son effort et son expérience, il retrouve sa dignité, cherchant lui-même les joies de l'esprit, il abandonne pour toujours les biens périssables.

Humanité, il correspond à la matière de se désintégrer après avoir accompli sa mission près de l'esprit auquel elle sert d'instrument ou d'enveloppe. Mais l'esprit qui se trouve en cette matière, la lumière de son intelligence, la raison, la volonté, les sentiments, tout cela ne meut jamais, ne peut mourir, parce qu'il s'agit de l'esprit immortel qui anime la vie de l'être humain.

Je m'adresse à votre esprit, à cet atome qui naquit de Moi, et qui pour venir de Moi, m'appartient. Ainsi comme Je l'ai dit autrefois en Jésus : "Mon royaume n'est pas de ce monde", Je vous dis à présent : "Votre royaume non plus n'est pas sur Terre, il est au-delà de tout ce qui meurt, de tout ce qui change."

L'esprit qui parvient à comprendre le chemin qu'il doit suivre, ne pourra plus s'en éloigner. Il abandonnera ce monde et pénètrera dans d'autres, mais sans se dévier jamais du sentier que lui indique sa conscience.

Quant à l'esprit non préparé, il rencontre des dangers aussi bien dans ce monde que dans d'autres. Manquant des connaissances qui sont lumière, il ne pourra s'élever et alors son trouble fera sentir son influence malsaine jusque parmi les vivants.

Par contre, ceux qui se seront élevés vers le spirituel et qui, pour autant, se convertissent en maîtres de l'espace, émettent leur influence salutaire parmi leurs frères les hommes.

Cette étincelle de lumière qui existe en tout humain est le lien qui unit l'Homme avec le spirituel, et le met en contact avec l'au-delà et avec son Père Créateur.

La vie doit se manifester d'abord dans l'esprit et ensuite dans la matière. Et pourtant, combien sont ceux qui ont habité ce monde et peu sont ceux qui ont manifesté la grâce qui existe en chaque être, dans cette étincelle divine que le Créateur a déposée en l'Homme !

L'esprit est semblable à mon arcane. A chaque pas et chaque instant il a quelque chose à vous révéler, et certaines de ses manifestations sont parfois si profondes qu'elles arrivent à être incompréhensives pour vous.

En observant bien, vous comprendrez pourtant que tout est en relation avec la vie éternelle, cette vie qui vous attend et que vous approchez chaque jour.

Je viens vous rappeler les souvenirs de ce passé spirituel que vous ignorez parce qu'ils appartiennent à l'esprit, quand celui-ci vivait dans une autre demeure et que vous n'habitiez pas encore ce corps que vous possédez à présent et qui n'est autre que leçons pour l'esprit.

Je vous rappelle la vie spirituelle, cachée derrière le voile du matériel, pour vous dire que cette vie vous attend de nouveau, pour que vous veniez en jouir pleinement après votre pèlerinage, votre expérience et votre évolution.

Quand vous serez de retour dans la demeure infinie et que vous sentirez la joie de l'habiter, vous n'en finirez pas de bénir ce monde de larmes où vous êtes venus apprendre et apprécier le bonheur et la lumière de la connaissance.

Personne ne se connaît encore. Si vous ne connaissiez même pas complètement votre corps, comment croyez-vous pouvoir connaître votre esprit ? Mais vous y parviendrez au fur et à mesure que vous mettrez en pratique mes enseignements divins.

Vous n'êtes pas qu'un cerveau qui aujourd'hui pense et demain ne le fera plus ; vous n'êtes pas non plus que chair qui aujourd'hui palpite et bientôt cessera d'exister. Pour Moi, avant tout, vous êtes des esprits éternels, enfants de Dieu, et c'est pour cela que Je vous trace le chemin qui vous correspond.

Vous possédez en vous le reflet du divin, vous m'avez en vous, soyez-en convaincus. L'intelligence, la volonté, les pouvoirs, les sens et les vertus que vous possédez, parlent de l'essence supérieure à laquelle vous appartenez et sont un témoignage vivant du Père dont vous provenez.

Parfois l'image que de Moi vous portez en votre être, vous la tâchez et la profanez à cause de vos pêchés ; alors vous ne me ressemblez plus, parce qu'il ne suffit pas d'avoir un corps humain et un esprit pour être à l'image du Créateur. La véritable ressemblance avec Moi est dans votre lumière et votre amour pour tous vos semblables.

Elevez votre esprit et traversez les limites du matériel pour communiquer avec Mon Esprit.

Sachez que ceux qui s'aiment peuvent communiquer à travers les plus grandes distances. Je vous aime et vous aussi m'aimez. Pour l'esprit, il n'existe pas de barrières, vous aurez de nombreuses occasions d'en avoir la preuve. Vous êtes en train d'apprendre à m'aimer et il y a des moments où vous avez l'impression d'atteindre le véritable amour. Je laisse alors cet amour illuminer votre cœur pour vous encourager sur cette voie.

Pourquoi voulez-vous retenir l'esprit sur Terre, le privant des délices spirituels ? N'oubliez pas qu'il appartient à un autre monde.

Laissez que votre esprit pénètre dans mon sanctuaire pour que, s'emplissant de lumière, il soit ensuite le guide de vos pas, le maître et leur juge intérieur.

Dès maintenant, alors que vous êtes encore incarnés, Je veux que vous connaissiez les facultés de l'esprit pour que vous sachiez m'aimer, que votre culte soit digne de Moi, et qu'ainsi vous me sentirez au-dedans et au dehors de vous.

Qui révéla à l'Homme les mystères de la chair ? La chair elle-même. Qui lui révéla les mystères de la science ? Le cerveau. Mais l'existence de Dieu, l'esprit seul peut la révéler.

Analysez ce que Je vous indique. Voyez comment les hommes de science, étudiant le corps humain, se sont émerveillés de sa perfection ; et si ce corps qui est un être de passage dans cette vie enferme telle prodigieuse perfection, pouvez-vous imaginer la grandeur de l'esprit dont la nature est immortelle ?

Vous vous étonnez maintenant de l'immensité de la mer, des dimensions de votre planète, mais rendez-vous compte que vous êtes plus que toutes ces merveilles, car vous possédez un esprit qui peut se transporter en un instant au-delà de ces limites, et que lorsqu'il se sera purifié et qu'il habitera dans le règne du Père, il lui sera montré tous les mondes de l'univers.

Les portes du Royaume sont ouvertes à celui qui veut recevoir ses bienfaits. Ce royaume se trouve dans l'esprit de l'Homme.

Si vous saviez ce que possède votre esprit ! Mais vous l'ignorez malgré les millénaires que vous avez passé dans le monde, et cela parce que dans votre égoïsme, qui est amour envers vous-même, seul vous à intéressé la connaissance au service de vos convenances particulières.

Je ne suis pas venu perturber votre entendement pour vous faire entrer en conflit avec les scientifiques. Je suis venu illuminer votre esprit pour qu'il pénètre dans l'insondable, à travers l'élévation et l'inspiration. Personne ne pourra dire que ce que vous avez reçu en ce temps, vous le saviez déjà ; parce que les nombreuses leçons que Je vous ai données à travers l'entendement humain, sont les nouvelles révélations.

Il y a parmi vous les disciples qui se demandent à eux-mêmes : "Pourquoi si notre esprit provient d'un Père tout amour, toute pureté et perfection, cet esprit n'a-t-il pu se préserver dans le bien et la vertu ?" Et Je vous réponds : J'ai envoyé votre esprit sur Terre doté de tous les attributs qu'il y a en Moi, et Je l'ai créé comme un enfant semblable à son Père ; il lui fut confié une matière pour son passage sur la terre et cette matière fut objet d'épreuves et de lutte pour l'esprit, car la chair est faible. Oui, ainsi devait-il en être ; faible, pour éprouver la force de l'esprit.

La liberté spirituelle, Je l'ai concédée à l'esprit depuis les premiers temps. Depuis l'instant où jaillirent de Moi, de mon amour, les premiers esprits, Je les ai mis sur le chemin de la liberté spirituelle et à l'Homme aussi dès son origine Je lui ai concédé la liberté de penser.

Qui sont donc ceux qui forgent les chaînes des esprits ? Qui sont ceux qui emprisonnent et terrorisent les hommes et les esprits ? Qui sont ceux qui retiennent les esprits avec leurs anathèmes ? Les mauvais guides spirituels de l'humanité, ceux qui se laissent surprendre par les ténèbres pour conduire l'esprit de l'Homme sur des chemins erronés.

De tout temps Je suis venu proposer ma Loi d'amour, jamais Je ne l'ai imposée, jamais Je n'ai châtié un esprit parce qu'il ne m'aimait pas ou n'accomplissait pas ma Loi. Je ne fais que l'éprouver, le retenir, l'avertir et lui donner les moyens de se racheter. Mais jamais le châtiment et encore moins la vengeance. Dans l'Esprit du Dieu de l'amour, il ne peut y avoir ce concept de la vengeance.

A l'être irrationnel, le guide l'instinct, qui est sa voix intérieure comme une lumière de sa mère la Nature et qui lui éclaire le chemin qu'il doit parcourir dans sa vie. Chemin qui n'est pas dépourvu également de luttes et de risques.

A vous les Hommes, vous guide l'esprit, et à vous les esprits vous guide la conscience, qui est la lumière que l'Esprit Divin a déposé dans ses enfants spirituels.

Je vous révèle ainsi ce qui est caché à votre interprétation, car Je ne veux pas que vous ignoriez ce qui est fondamental dans votre vie : l'immortalité de votre esprit, son chemin toujours ascendant et sa fin en Moi.

Qui croyez-vous sera le vainqueur à la fin, l'esprit ou la chair ? Bien sûr que le triomphe sera de l'esprit qui, après avoir été l'esclave du monde, dominera les passions de la chair. Ce sera le temps où vous donnerez enfin à Dieu ce qui est à Dieu et au monde ce qui est au monde.

En vérité Je vous dis que l'esprit est comme une semence, il est comme les graines que vous connaissez. Je vous parle au sens figuré. Elles aussi germent, ont des racines et poussent, fleurissent et donnent des fruits. Mais J'ai quelque chose de plus à vous dire. Tous les esprits ne germent ni ne donnent pas des fleurs en même temps ni des fruits en un temps déterminé. Les uns le font avant, et d'autres après, même quand ils ont été semés au même moment. Cela, comprenez-le et appliquez-le au passé, présent, futur aussi bien de vous-même que de toute l'humanité. Vous en tirerez des conclusions, des révélations et des réponses aux questions que l'on vous posera.

Des temps viennent où le cerveau et le cœur humain une fois purifiés sauront recevoir par intuition la voix de leur propre esprit ; ils recevront avec clarté toute révélation que l'esprit fera à son enveloppe.

précédentsuivant